Skip to content

Caricatures de Mohammed : le vrai blasphème, c’est le capitalisme !

24/09/2012

Il aura suffit que la bande-annonce d’un film dont on ne sait pas si il existe vraiment soit conjointement monté en épingle par les organisations islamistes et la presse mondiale, film auquel s’ajoute quelques caricatures publiées par Charlie Hebdo, pour mettre de nouveau au premier plan de la scène politique internationale la polarisation entre le « monde musulman » et les opulentes « démocraties  occidentales » et leurs « valeurs ».

Toute la bêtise de la machine médiatique a été libérée, tout le bruit de fond idéologique épouvantable de cette société a éclaté. La mise en scène de l’affrontement lors de la récente manif à Paris a laissé peu d’espace médiatique pour le reste. La semaine suivante la manifestation raciste d’un millier de personnes pour dire « Non à l’installation des Roms dans la ville de Cysoing », n’a pour sa part donné lieu à aucun gros titres nationaux, ni à aucune arrestation.

Alors que les gouvernements de tous pays s’apprêtent à porter de rudes coups aux moyens d’existence des masses pauvres et exploitées, l’exaltation religieuse des islamistes est utile : c’est une bonne diversion. Et c’est de concert avec cet « ennemi » rêvé que les pouvoirs publics et médiatiques cherchent à concentrer l’attention de la population sur des films, des caricatures et des manifestations sans intérêt. Toute cette opération se résume à un immense os à ronger, sur lequel les classes dominantes espèrent que les exploités de toute confession vont se jeter, se solidarisant tantôt avec la version « occidentale », tantôt avec la version « islamique » du capitalisme.

En aggravant les ferments de la haine entre les peuples, de la bigoterie religieuse ou laïque, les défenseurs du système actuel pensent nous faire oublier que le véritable blasphème, dirigée contre la vie réelle des êtres humains, c’est le capitalisme, qui laisse mourir de faim 10 000 enfants par jour dans un monde qui dispose de richesses sans précédent. C’est à son renversement que nous devons concentrer notre énergie, plutôt qu’à la défense, à la satire ou à la critique d’invérifiables hypothèses philosophiques ou religieuses.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :